Connexion | M’enregistrer


Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Lun Sep 23, 2019 8:42 am




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Dim Avr 14, 2013 2:29 am 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 03, 2006 8:16 am
Messages: 148
Localisation: entre 7eme ciel et 36eme dessous
Compte rendu de séance

Séance 1

Date: 13 avril

Notes: il est 3h du mat, je sais que si je ne poste pas maintenant, je vais oublier demain. Il y a nécessairement des fautes, mais à ce niveau, mon demi cerveau n'en a cure.

Les personnages:
Poil Gris, ancien domestique, fils de la cité. Débrouillard, un sans-famille plus instruit que de nombreux dominés.
Colle Poil, égoutier, fils de la cité. Il a l'habitude de travailler sous la cité, et sait qu'on y trouve pas mal de choses quand on cherche.
Le Rouillé, stérile, alterne les emplois de gigolo au rabais et d'indic. Bon hableur.
La Masse, ancien ouvrier, fils de la cité. Pas le plus causant, mais une présence... apaisante.

L'histoire:
La convocation avait été pour le moins claire. Chacun avait été mandé à une petite entrevue dans un estaminet du quartier des fumerolles. Refuser l'invitation était tout à fait admis, mais pouvait entraîner certains désagréments, éventuellement fatals. Le détail restait vague, et les petits rats des rues embauchés pour colporter ces messages étaient moins intéressés par leurs mandataires que par le fait qu'ils avaient maintenant de quoi combler leurs ventres.

L'estaminet en tant que tel était tout juste assez large pour y laisser passer un zinc, quelques tabourets et une tablées. Quant à la longueur, elle était à l'aune de la largeur. La nuit était déjà tombée. Une lampe donnait une lumière hésitante, juste suffisante pour permettre à quelques vieux rats de finir leur partie de dés. Au fond de la salle, un escalier tellement pentu qu'il aurait pu s'appeler échelle donnait sur une seconde salle. C'est dans cette salle qu'attendait celui qui les avait mandé.

Une grande table usée par les années et les fonds de bocks avait été placée près de la fenêtre qui donnait sur la rue. Une banquette et quelques chaises entourait la table. Un rat, à priori un peu désinvolte s'était accaparé la banquette. Un à un, ses invités le rejoignirent, passant devant une sorte de guéridon, glissé entre l'escalier et la fenêtre. À cette seconde table attendait un autre individu. Autant le premier semblait apprécier la liqueur locale comme aurait pu le faire un natif du quartier, autant le second aurait pu trouver sa place dans l'office d'un notaire. Vêtements stricts, petit chapeau melon posé devant lui, et juste à coté, un lance bille. Pas un mot de sa part, sa présence se voulait déjà un message.

Lorsque le dernier des invités se retrouva assis à sa place, leur hôte qui s'était contenté de siroter une boisson et d'échanger deux trois mots, commença par leur souhaiter la bienvenue. Au passage, il rappela à chacun certains éléments qui pouvaient laisser entendre qu'il s'était renseigné sur ses convives.

Il leur confia qu'ils avaient tous attiré l'attention de certaines personnes. Des personnes pour qui il travaillait. Des personnes qui pourraient leur être reconnaissantes de leur rendre certains menus services. Rien d'extravagant, mais la promesse d'un certain respect, et de quelques grols. Cependant, avant toute chose, ils devaient montrer qu'ils étaient dignes de confiance. S'il choisissaient de décliner cette invitation, c'était là la dernière chance qu'ils avaient de partir. Aucun ne le fit.

Leur hôte était au service de personnes pour qui le respect était une valeur des plus importante. Or, il se trouvait que deux intrigants avaient récemment manqué de ce même respect. Par conséquent un certain rappel à l'ordre devenait nécessaire. Et telle était la mission de l'équipée: rappeler que le respect avait un prix. Il n'était surtout pas question de leur infliger une fin brutale. Ces deux individus étaient membres d'une organisation très proche de celle de leur hôte. Et il eut été préjudiciable que trop de sang ne soit versé. Au final, les deux outre-cuidants et l'hôte étaient plus ou moins collègues, d'une certaine manière. Et bien que leurs actes méritent un traitement particulier, ce traitement devait être à la mesure de l'offense. La récompense: une vingtaine de grols chacun, mais surtout l'assurance de se voir offrir la possibilité d'obtenir la reconnaissance d'une personne bien placée.

Les "invités" semblaient d'accord sur le principe. Et bientôt leur hôte demanda à son compère, "La Voix," d'aller chercher quelques rafraichissements pendant que les détails seraient donnés. Pendant tout cet entretien, l'hôte se garda bien de révéler son nom.

Le Rouillé commença à poser des questions: qui, où, dans quelle conditions,... Et les réponses vinrent assez rapidement: Ronge-Queue et Fond du Sac, deux malfrats. Pour ce qui était de savoir où les trouver, ils avaient pour habitude de traîner de ci, de là. Mais ils semblaient avoir certaines accointances à la maison verte, une maison close un peu plus haut dans le quartier.

L'équipe s'était déjà mise à chercher des plans pour donner un aperçu du recyclage dentaire aux individus concernés. Ils remarquèrent à peine que leur hôte s'était éclipsé après avoir obtenu la confirmation que la mission était acceptée et qu'aucune autre question ne restait en suspend.

Les idées fusaient. Remarquant l'aiguille que portait Poil Gris au coté, la question de savoir s'il ne risquait pas de taillader ses adversaires un peu trop arriva. Poil Gris les rassura tous en leur montrant l'aiguille. Il pouvait poinçonner, mais certainement pas couper. Il ne risquait pas de les raser avec ça... Et c'est alors qu'une idée lui vint: au lieu de malmener ces individus, pourquoi ne pas essayer quelque chose de moins douloureux, mais de beaucoup plus humiliant: ils allaient les raser! Impossible de faire croire à une belle bagarre par la suite. Rasés, leur crédibilité tomberait à néant auprès de leurs pairs. La honte serait leur arme. Restait à savoir comment procéder...

Après une phase de reconnaissance des lieux autour de la maison verte, l'équipe décida de leur plan d'action avant d'aller se reposer. La journée à venir serait chargée. Chacun avait sa mission, et tous devaient se retrouver après leur journée de travail.

De fait, le lendemain soir, tous semblaient avoir bien travaillé. Il avait été décidé que la maison verte devait rester terrain neutre. Les personnes derrière cet établissement auraient sans doute très mal pris l'irruption de gêneur dans les locaux. De plus, il semblait clair que Rouquine, la rate maquerelle devait elle aussi travailler pour la même organisation que leur mandataire et leurs cibles.

L'idée retenue était de convaincre les cibles de participer à l'organisation de combats truqués. Mise de départ restreinte, retour sur investissement correct. La réunion pour mettre en place cet accord devait avoir lieu dans un local sous contrôle. Au moment de célébrer cet accord, tous trinqueraient... Et s'endormiraient du fait de la drogue dans les boissons. Il serait alors temps de passer au rasage.

Poil Gris avait trouvé en ville une petite auberge un peu à l'écart, avec des pièces réservées à des clients spéciaux. Bien vite, une petite pièce fut louée, et le silence du patron acheté. La pièce était située assez près d'une sortie vers la ruelle à l'arrière de l'auberge, pour évacuer tout le monde par la suite. Seul petit problème potentiel, le quartier n'était pas des plus sûrs et avait assez mauvaise réputation.

La Masse et Colle Poil avaient chacun trouvés des substances dont le but étaient de "calmer" les consommateurs. Respectivement du bam (utilisé par certains ouvrier pour oublier) et de l'étoile (aux propriétés calmantes et hallucinogènes). Ils avaient également trouvé une lame et un peu de savon (les joies du recyclage).

Le Rouillé, qui devait servir d'intermédiaire, était passé par la maison verte afin de laisser un message à destination de Ronge Queue et Fond de Sac. Il leur fixait rendez-vous dans l'établissement trouvé par Poil Gris le lendemain soir.

Mais avant cela restait un dernier test à effectuer. Le Rouillé serait directement en contact avec les cibles. Il boirait avec eux la boisson empoisonnée pour ne pas éveiller leurs soupçons, mais si les effets se montraient trop lents à apparaître, la situation risquait de vite dégénérer pour lui. De plus, il devrait par la suite éviter de trop montrer ses moustaches dans les environs, pour les semaines à venir. Pour être sûr de l'efficacité des substances, une approche scientifique était de rigueur. La Masse et Colle Poil essayèrent respectivement les substances qu'ils avaient trouvé. Alors que La Masse fut pris d'une folle envie de rire et de bonne humeur, Colle Poil sombra de son coté dans l'inconscience très rapidement. La dose qu'il avait ingéré était bien supérieure à la dose qu'un consommateur normal ingurgitait. La solution semblait claire, jusqu'à ce que Gris Poil, à son tour pris d'une folle envie d'expérimenter mélangea les deux produits avant d'avaler la mixture. L'effet fut encore plus rapide. Pour autant, son état physique se révéla plus préoccupant que ceux de ses collègues, et son réveil se fit dans la sueur froide. Il semblait avoir partiellement perdu la mémoire de ce qui lui était arrivé, mais se souvenait avoir déliré. En dehors de cela, rien d'autre. Le choix Du Rouillé se porta sur le mélange des substances. Puisque ce serait à lui de boire, il semblait normal qu'il puisse avoir son mot à dire à ce sujet...

Vint enfin le grand soir. Chacun s'était installé dans la grand-pièce de l'auberge, à grignoter un morceau ou à boire un alcool local. Lorsque Ronge Queue et Fond de Sac arrivèrent, un petit accroc les accompagnait. Ou plus exactement un gros accroc, un très gros accroc, sous la forme d'un garde du corps tout simplement gigantesque. Il s'agissait certainement du champion qu'ils comptaient utiliser lors du match truqué.

Le Rouillé les attira vers la petite salle et les négociations commencèrent. Plusieurs fois il manqua de trahir sa couverture, mais finit malgré tout par arracher un accord avec les deux "entraîneurs." Vint enfin le moment de trinquer. Chacun avala une grande gorgée d'alcool agrémentée du petit supplément validé la veille par Gris Poil. Fond du Sac eu à peine le temps de prononcer un juron avant de s'écrouler sur la table, renversant tout ce qui y reposait. Ronge Queue eu un peu plus de force et manqua d'atteindre Le Rouillé avant de s'écrouler à son tour. Seul le troisième, "La Baffe" eu assez de force, ou d'inertie, pour arriver jusqu'au Rouillé qui commençait déjà à tomber. Entendant la confusion, La Masse qui attendait à l'extérieur eu juste le temps de voir un magistral coup de griffes atteindre son collègue avant que tout le monde ne s'écroule assommé ou drogué.

Le Rouillé avait visiblement la mâchoire abîmée. Aussi, pendant que les autres faisaient entrer discrètement des sceaux d'eau et s'affairaient à commencer le travail de rasage sur Ronge Queue et Fond du Sac, Gris Poil remettait en place les os de son collègue. Autant le faire tant que celui-ci était inconscient.

L'opération de rasage se passa correctement, chacune des deux victimes avait désormais la moitié de la tête complètement rasée, nue.

La phase suivante demanda plus d'efforts que prévu, du fait de la présence d'un troisième intervenant. Mais au final, après quelques détours pour éviter de se faire remarquer, tout se passa sans accroc. C'est ainsi qu'à l'aube, les habitants du quartiers purent voir trois personnages endormis, les uns dans les bras des autres. Le colosse au milieu, les deux autres à moitié rasés de chaque coté. Tous trois reposaient sur un gros tas d'immondice à l'entrée d'une ruelle que les égoutiers n'avaient pas encore eu le temps de nettoyer. Les rires des habitants et les quolibets donnés aux deux mi-rasés devaient perdurer bien longtemps.

La mission semblait remplie, et il ne restait plus qu'à retrouver le commanditaire. Espérant le retrouver à l'estaminet où tout avait commencé, l'équipe patienta. La prochaine fois penseraient-ils à demander un moyen de contacter leur employeur... L'attente ne fut pas très longue. Une fois de plus, le rat à l'allure un peu désinvolte se joint à eux.
Après les félicitations face à l'inventivité dans cette affaire, il leur donna à tous les vingt grols promis, plus un petit supplément pour signifier l'appréciation de son supérieur dans cette affaire. Ils avaient passé cette épreuve avec brio. Pour la première fois, il se présenta à eux sous son nom: Grasse Noisettes. Son acolyte, La Voix alla chercher quelques bières et tous commencèrent à trinquer lorsque Grasse Noisette, sur un ton jovial leur annonça simplement "Parfait, si vous réussissez la prochaine mission, on pourrait bien vous les donner ces roues crantées, pour devenir horloger."
Le silence se fit autour de la table, uniquement interrompu par la bière qui doucement coulait des chopes vers le sol, chacun ayant subitement oublié d'avaler.

_________________
La paresse c'est se lever à six heures du matin, pour avoir plus de temps à ne rien faire.
Tristan Bernard


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Sam Avr 20, 2013 6:46 pm 
Gros Troll
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Fév 28, 2007 11:45 am
Messages: 202
Localisation: LYON
Bonjour cher Role Master !

Ta hotte contiendrait-elle une autre séance sur l'Horlogerie des Rats ?

J'ai trouvé, et je pense ne pas être le seul, la dernière comme vraiment très intéressante et fort amusante.

À bientôt,

_________________
Mon précieux !

Sacquet : voleur !

Gollum ! Gollum !


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Lun Avr 22, 2013 9:52 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 03, 2006 8:16 am
Messages: 148
Localisation: entre 7eme ciel et 36eme dessous
Comme je l'avais dit par oral la dernière fois, prochaine séance samedi 27 avril. On verra qui pourra se libérer à cette date là.

_________________
La paresse c'est se lever à six heures du matin, pour avoir plus de temps à ne rien faire.
Tristan Bernard


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Jeu Avr 25, 2013 9:54 am 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Juil 08, 2007 4:20 pm
Messages: 69
Localisation: lyon 4
Si une place à ta table tu me trouves, tu m'en vé rat rat vi.

C'est bon, j'ai compris, je sors.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Sam Mai 04, 2013 1:31 am 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 03, 2006 8:16 am
Messages: 148
Localisation: entre 7eme ciel et 36eme dessous
Séance 2...

2:30 du mat, du progrès. Par contre, deux semaines après la partie, ça, ce n'est pas génial. Mais certainement tout autant de fautes d'orthographes. Et vous savez quoi, à 2h30, je m'en fiche! Le seul truc qui m'ennuie c'est que j'ai oublié le nom de notre second égoutier. Aussi je vais me contenter de son surnom: La Poisse.

Les personnages:
Poil Gris,
La Masse, ou de son "vrai nom" Long Poil
Bouffe Tripe, une albinos du quartier jaune, au basses oeuvres de la Petite Famille.
La Poisse, un égoutier, un autre...

L'histoire,

Tout commence toujours autour d'un verre. Convoqué par Grasse-Noisette, l'équipée se retrouve une fois de plus à l'étage de l'estaminet qui est devenu leur point de chute habituel. Mais cette fois, il semble que le petit rat qui était chargé de faire passer la commission se soit quelque peu trompé. Il a convoqué le mauvais égoutier.

Bouffe Tripe, cachée sous une cape à houppelande se fait bientôt reconnaître de son employeur, qui était déjà en train d'apprécier un verre avec Poil Gris et la Masse. Attendant encore un peu, La Voix, toujours à sa petite table de chevet finit par descendre et localiser celui qui devait prendre la place du chaînon manquant.

Celui-ci était tout simplement en train de jouer une partie de dés avec quelques habitués. Après avoir rejoint les autres, s'être présenté et avoir expliqué la méprise entre les égoutiers, il fut invité à se joindre à l'équipe. Bien vite, il devait se faire remarquer par un certain franc-parler et une propension à ne pas mâcher ses mots. Selon ses dires, il avait vécu l'enfer dans les bas-fonds des égouts, et devait sa survie autant à la chance qu'à son talent pour se sortir de situations dans lesquelles il s'était plongé.

En l’occurrence, la situation devait conduire le petit groupe à rencontrer le commanditaire de cette opération. Grasse Noisette guidant le groupe à travers des ruelles et des fonds de cours, le groupe finit par rentrer dans l'arrière d'une maison de maître ayant visiblement connu de meilleurs jours.

Là, le groupe rencontra une assez jeune rate, aux traits fins, habillée "à la garçonne" et exhibant à son coté une grosse montre à gousset. Une petite claudication laissait présager un accident de par le passé. Cette rate leur expliqua qu'elle avait pris connaissance de la manière dont le groupe s'était défait d'une paire d'importuns en les rasant. Manière qui lui avait plu. Elle désirait à présent leur proposer une opération un peu plus délicate: localiser et ramener un certain Brise Dent, disparu depuis quelques semaines. Sa famille avait besoin de lui, pour régler certains problèmes. La jeune rate, qui avait négligemment oublié de leur révéler son nom, invita donc le groupe à se lancer à sa recherche.

Bouffe Trippe, plus au fait des grands noms de la Petite Famille reconnu bien vite ce nom... Il s'agissait du fils d'un des anciens de la Petite Famille, le fils d'un de ses parrains. Or celui-ci se faisait vieux, et sa santé se dégradait rapidement, selon les dires. Une certaine lutte de pouvoir était très probablement en cours dans l'ombre. Brise Dent avait de son coté une soeur, Tic Toc, connue pour sa beauté, son intelligence, une claudication légère, un certain désintérêt des affaires familiales et sa montre à gousset. L'identité de leur commanditaire semblait facile à retrouver. Et si celle-ci ne le leur avait pas donné l'information, tout du moins n'avait-elle pas cherché à la cacher.

Tout du long de cet entretien, Le Poissard ne pu s'empêcher de montrer un intérêt certain pour la petite rate, ignorant son identité réelle, même s'il pouvait la suspecter. Il venait de se trouver un nouveau but à atteindre: la conquérir.

Après avoir été libérés par Tic Toc, le groupe réussit à obtenir quelques informations complémentaires de la part de Grasse Noisettes. Brise Dent était un habitué du quartier des Arènes. Et c'était au abords de ce quartier qu'il avait été vu pour la dernière fois.

Rendu dans ce quartier, le groupe se dirigea vers un bar où avait lieu certains combats, dans une petite fosse à demi enterrée. Bien vite le groupe se sépara. La Poisse d'un coté, les trois rats restants de l'autre.

Alors que La Poisse cherchait à prendre contact avec des parieurs afin d'avoir quelques informations sur le quartier, Poil Gris se faisait embaucher dans un bar, pour mieux écouter le bruit de la rue. Bouffe Tripe et la Masse, de leur coté, visitaient les bars de gladiateurs. Très vite, La Masse se retrouva dans l'arène pour un petit combat "amical" tandis que Bouffe Tripe, toujours sous le couvert de sa houppelande liait connaissance avec un gladiateur en train de siroter un verre. Il devait par ailleurs gagner le droit de se présenter le lendemain aux maisons d'entraînement des gladiateurs. Il ne pourrait jamais devenir un gladiateur reconnu, mais au moins il pourrait faire office de chair à canon.

Lorsque le groupe se retrouva le lendemain, ce fut La Poisse qui semblait avoir le plus d'informations à offrir. Il avait fait la connaissance d'un certain Triple Couenne, joueur invétéré, particulièrement au fait de ce qui se passait dans le quartier. Triple Couenne se refusait à livrer le moindre nom, mais il avait confié avoir eu connaissance de l'intérêt de Brise Dent pour les arènes, ainsi que pour les gladiateurs. Il avait par ailleurs plusieurs gladiateurs parmi ses amis. Il semblait par ailleurs préférer cette amitié aux affaires familiales, un peu comme sa soeur. Il semblait aussi montrer un véritable intérêt pour l'Horlogerie.

Les informations se firent plus précises encore le lendemain, lorsque Le Poissard de son coté et Poil Gris du sien complétèrent ce qu'ils avaient entendus. Le tableau n'était guère réjouissant. Brise Dent était assurément ami des gladiateurs, mais plus encore des horlogers. Il semblerait que Brise Dent ai été lié à une certaine opération qui ne s'était pas fini dans le bonheur. Il y aurait été blessé, mais surtout, il serait devenu un Sans-Âme. Il aurait alors été récupéré par Dents de Fer, gérant du Brûle Gueule. "Un endroit pas pour vous, ma petite" s'était vu répondre Bouffe Tripe par son contact gladiateur. Le gérant de l'endroit aurait, selon les informations recueillies renvoyé Brise Dent dans ses foyers.

Une visite s'imposait, tout comme le besoin de tenir Grasse Noisette au courant. Le groupe se rendit dans les bas-fonds du quartier des Arènes. Ils y trouvèrent le Brûle Gueule, mélange de maison de passe et de café borgne. Se présentant comme un ami de Brise Dent, La Poisse essaya d'obtenir quelques information de la tenancière, mais finit par tomber sur un Dents de Fer et deux de ses gardes fort peu aimables, et fort peu enclin à indiquer ce qu'il était advenu de Brise Dents. En d'autres termes, il fut reconduit à la porte de manière un peu mouvementée avant de promettre qu'il reviendrait. Les autres membres du groupe, un peu médusés, finirent par partir à leur tour.

En recoupant les brides d'informations dans l'échange qui venait d'avoir lieu, ils comprirent tous que Dents de Fer travaillait pour la même branche de la Petite Famille que Brise Dent, mais pas nécessairement la même faction. Ils comprirent également que sa loyauté semblait à présent aller à d'autres personnes. Ou bien qu'au contraire il préférait cacher Brise Dents de tous, pour son bien... Le doute planait encore.

Le doute fut vite levé par Grasse Noisette, rencontré d'urgence à l'étage de leur estaminet. Il s'avérait que Dent de Fer était affilié à Rouge Museau, un des principaux lieutenants du Vieux, le parrain de cette branche de la Petite Famille. Depuis que la santé du Vieux s'était mise à décliner, il s'était montré de plus en plus actif pour essayer de reprendre les rennes de l'affaire. Ronge Queue et Fond du Sac, les deux rats désormais à moitié rasés étaient deux de ses partisans, connus pour avoir des idées ouvertement critiques sur les capacités de Tic Toc à régler les affaires de la Petite Famille. Plus que de la critique, ils s'étaient montré à la limite de l'irrespectueux. Un affront qui ne pouvait être laissé sans rétribution. Mais au final, tout le monde savait qu'ils étaient tous deux au ordres de Rouge Museau.

Dans l'immédiat, il fallait forcer Dent de Fer à révéler où se trouvait Brise Dent. Certaines hypothèses avaient couru au sein du groupe quant à une relation entre les deux noms, de cause a effet, mais elle fut vite démentie par Grasse Noisette..

La méthode pour mettre la patte sur Dent de Fer devait se révéler assez simple: deux acolytes de Grasse Noisette devaient entrer comme client dans l'établissement. Quelques minutes plus tard, le reste du groupe devait rentrer, amener Dent de Fer à se montrer, et tous ensembles, ils devaient s'occuper de ses gardes du corps, ainsi que de la femme derrière le bar qui semblait y cacher une arme. La Voix et Grasse Noisette devaient sécuriser le reste du bâtiment.

Le début du plan se déroula sans accroc. La Poisse réussit facilement à énerver son entourage et à attirer Dent de Fer et ses rats. Les piquant au vif, il s'occupa surtout de distraire les gardes tandis que les autres s'occupaient du reste.

Bouffe Tripe se rua sur le bar et commença à lutter avec la jeune rate à moitié toxicomane pour le contrôle d'un tromblon à limaille. Malheureusement, la décharge parti alors que le tromblon se trouvait entre les deux, blessant sérieusement les deux combattantes. Bouffe Tripe survécu, mais de peu.

La Masse, équipé d'un tuyau récupéré et Poil Gris avec son aiguille se concentraient de leur coté sur Dent de Fer, qui se défendait grâce à ses couteaux. L'expérience de Dent de Fer jouait en sa faveur, mais le nombre finit quand même par l'emporter, plus encore lorsque Bouffe Tripe, bien que fortement diminuée décida d'aider à son tour. Malheureusement, le succès ne fut pas véritablement acquis. Le but était de prendre Dent de Fer vivant pour le faire parler. Mais un dernier coup de la Masse lui disloqua une partie de la mâchoire et finit par plonger Dent de Fer dans le coma.

Pendant tout ce temps, La Poisse évita les coups de ses adversaires, tant qu'il le pouvait. Mais certains finissaient immanquablement par passer. Il fut bientôt aidé par l'arrivée des renforts qui assommèrent les deux combattants.

La fouille de la maisonnée fut rapide, et malheureusement fructueuse. Brise Dent s'y trouvait effectivement, les pattes arrières à moitié arrachées, à peine soignées. Autour de son lit se trouvaient un bel ensemble de bouteilles en tout genre, et son regard vitreux laissait présager qu'il était bel et bien devenu un Sans-Âme.

Ramenant le blessé à sa soeur, celle-ci finit par remercier et congédier le groupe. Groupe qu'elle rappela très vite...

Le Vieux venait de mourir. Honneur extrême, il ne serait pas recyclé, mais incinéré. Le beau monde de la Petite Famille s'était réunit dans la demeure du Vieux. Tous déploraient la perte de cette figure, et se montraient un peu inquiet sur l'avenir de sa maisonnée. Une lutte s'annonçait, et d'après les informations qui avaient filtré, cela pourrait bien finir en vendetta. En cachant Brise Dent, Rouge Museau, absent de la cérémonie, avait manqué du respect qui était une valeur maîtresse de la Petite Famille, mais il avait également montré la faiblesse des enfants du Vieux...

Les spéculations allaient bon train lorsque Tic Toc commença à descendre l'escalier qui donnait à la grande salle de la demeure. Vêtue de noir, en rat et non en rate, sa montre à gousset au coté, seule trace de couleur, avec la dague qu'elle arborait également. Quelque chose s'était durci, et le temps des demi-mesures était passé...

_________________
La paresse c'est se lever à six heures du matin, pour avoir plus de temps à ne rien faire.
Tristan Bernard


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mer Mai 08, 2013 6:53 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 03, 2006 8:16 am
Messages: 148
Localisation: entre 7eme ciel et 36eme dessous
Prochaine séance: le vendredi 24 mai.

But de la mission: vendetta...

Vous êtes par ailleurs libre de discuter de plans possibles.

_________________
La paresse c'est se lever à six heures du matin, pour avoir plus de temps à ne rien faire.
Tristan Bernard


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Dim Mai 12, 2013 5:15 pm 
Gros Troll

Inscription: Lun Oct 19, 2009 5:43 pm
Messages: 271
J'en serai : j'ai une repousse de poil à faire payer.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Lun Mai 13, 2013 8:48 am 
Gros Troll
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Fév 28, 2007 11:45 am
Messages: 202
Localisation: LYON
Bonjour tous,

sauf problème, le Rouillé devrait pouvoir participer !

_________________
Mon précieux !

Sacquet : voleur !

Gollum ! Gollum !


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Lun Mai 27, 2013 7:15 am 
Jeune Troll

Inscription: Sam Jan 12, 2013 3:43 pm
Messages: 10
Merci vraiment Pernoel et les autres joueurs pour cette super partie. j'espère que vous avez réussi a débusquer Rouge Museau, et que si le jeu continue, que je pourrais encore venir régler les histoires de la petite famille avec vous.

Accessoirement, je me demande aussi si mon perso a bien fini vivant ? :D

Paco


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mar Mai 28, 2013 12:42 pm 
Gros Troll

Inscription: Lun Oct 19, 2009 5:43 pm
Messages: 271
Petite idée que je peux faire disparaitre si ça plait pas : je fais un compte-rendu rapide vu par mon perso, façon Bulletin cérébral du Donjon de Naheulbeuk.

Bulletin cérébral de Bouffe-tripes

"Honnêtement, je me demande encore comment on a fait pour arriver jusqu'ici. Au début, tout semblait être bien monté avec le plan de cette demi-portion... Comment s'appelle-t-il déjà ? Ah oui : le Rouillé. Son idée de faire appel à un savant fou pour neutraliser les coupe-jarrets de l'entrepôt avec du gaz était excellente, et le soutien de ce corniaud de poisse-patte comme espion et collecteur d'informations s'est avéré utile. Faut dire que la description de ses exploits dans le quartier des arènes est épique à elle seule (ce qui me fait douter quelque part de sa véracité).
Même si ça c'est avéré peu utile (et trèèès coûteux) j'ai ramené ce corniaud de Fond-du-sac auprès de la famille. Quand je pense qu'il a mordu à l'hameçon alors que je trouvais finalement mon plan "poil soyeux" bancal, ha ! Faudrait que j'essaie d'utiliser mes charmes plus souvent, même si je suis une albinos. Mais maintenant les faits sont là : on ne casse pas du sucre sur le dos de la famille comme ça.

Mais que ça soit parti en bazar avec un gars du clan du cuir qui ait réchappé au piège, là on s'est grave fait dessus ! Attends un peu que j'ai bien récupéré pour étriper un gars au boulot, juste histoire de me calmer là. Il a réussi à sortir du hangar et à nous agresser avec sa paire de canifs. Même à 5 (Poil-gris, le Rouillé, Poisse-patte, Tic-toc et moi-même) on a tous frôlé la mort. J'ai même revu Maman. MA-MAN ! Celle que j'ai du bouffé pour survivre.

Enfin, on a finalement accompli cette mission(-suicide) et on en est tous ressortis vivants (ce qui est dommage, car il m’exaspère à fanfaronner de plus belle l’égoutier de mes deux). Rouge-museau a fini comme l'invité d'honneur à la table de Tic-toc (comme pièce maîtresse du repas) et, cerise sur le gâteau : on a enfin récupéré les engrenages !! A nous l'accès à la Tour de l'Horloge !

Mais avant ça, on risque de devoir revoir deux-ou trois trucs. Non mais vraiment, va falloir lui apprendre à donner des pêches au Rouillé : même ma grand-mère si elle avait été asthmatique elle s'en serait mieux sorti. Pis faut lui trouver une arme aussi, mais je garde celle que j'ai récupéré sur le costaud du cuir : c'est de la bonne qualité, et je suis bien placée pour le savoir. Poisse-pattes, faut trouver un truc pour lui clouer le bec, parce que Tic-toc qui lui colle des vents ça suffit pas. Poil-gris ça peut aller. Il me donne l'impression d'avoir un parapluie dans le fion, mais il sait se battre et pas faire le mariolle comme certains.
Pis moi, faut que je soit plus réactive : marre d'avoir à frôler la mort à chaque fois. Alors qu'est-ce que ce sera dans la Tour de l'Horloge ?"

PS : Merci pernoel pour ces parties sensationnelles.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Jeu Juin 20, 2013 11:32 am 
Gros Troll
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Fév 28, 2007 11:45 am
Messages: 202
Localisation: LYON
Bonjour Pernoël,

est-ce que tu prévois bientôt une autre partie ?
Je croyais qu'on avait parlé de ce vendredi (21 juin) ...

Amitiés rôlistiques

_________________
Mon précieux !

Sacquet : voleur !

Gollum ! Gollum !


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Ven Juin 21, 2013 5:50 pm 
Metteur de Baffes
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 13, 2006 1:26 am
Messages: 2100
Localisation: Villeurbanne
Pernoël me fait savoir qu'il a bien prévu une suite, mais que ce soir il ne sera pas en état. Date à préciser ultérieurement.

_________________
La résistance est un futal.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Lun Juil 15, 2013 9:08 pm 
Gros Troll

Inscription: Lun Oct 19, 2009 5:43 pm
Messages: 271
Je relance le sujet pour savoir si la suite de l'horlogerie était encore envisageable. Autrement, tant pis.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Mar Juil 16, 2013 9:53 am 
Metteur de Baffes
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Juin 13, 2006 1:26 am
Messages: 2100
Localisation: Villeurbanne
Oui, mais pas avant la rentrée, les moissons tenant notre maître de jeu éloigné de sa table pour les deux prochains mois environ.

_________________
La résistance est un futal.


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Horlogerie des Rats
MessagePosté: Ven Oct 11, 2013 2:44 pm 
Troll du Coin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 03, 2006 8:16 am
Messages: 148
Localisation: entre 7eme ciel et 36eme dessous
Meeeeuuuuarrrrghhhh <bruit d'un des Démiurges (TM) qui s'éveille de son sommeil>

Bon, je viens faire un petit sondage, pour savoir s'il y a encore du monde pour l'horlogerie...

Vous avez envie de découvrir Rarache? Vous voulez savoir ce que devient Tic-Toc? Vous voulez savoir à qui appartiennent ces yeux rouges qui vous regardent depuis la bouche d'égout?

Au passage, si un courageux rongeur présent lors de la dernière partie daigne faire un résumé, s'il s'en souvient... Allez quoi, ne soyez pas rat <désolé>. Et si ça peut en motiver, je met des points d'XP en jeu... En fait, je suis assez partant pour que ce soit la base pour la distribution de l'XP. Vous trouvez ça vil, mesquin et méchant? Merci!

_________________
La paresse c'est se lever à six heures du matin, pour avoir plus de temps à ne rien faire.
Tristan Bernard


Haut
 Hors ligne Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron