Connexion | M’enregistrer


Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Lun Juin 24, 2019 5:24 pm




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Chroniques des Années Noires - Kim Stanley Robinson
MessagePosté: Mar Aoû 30, 2011 7:20 pm 
Vieux Troll
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Mar 21, 2006 4:06 pm
Messages: 565
Localisation: lyon
Je pose un avis sur ce livre, parce que celui-là est vraiment hors-normes !

Chroniques des années noires
Kim Stanley Robinson

Un livre époustouflant (c'est marqué derrière mais c'est vrai), un gros livre (plus de 1000 pages) mais qui n'en souffre pas un instant. C'est du roman fantastique en quelques sortes, avec deux axes fondamentaux : uchronie et épopée à travers les âges.

Il m'est impossible de vous parler des personnages, vous les découvrirez chacun à votre façon, je pense que c'est le lot de ce livre plutôt à part. Je souligne tout de même que ceux-ci sont bien présents et réels, mais difficile à saisir, vous le comprendrez si vous prenez le temps de lire ce livre. Et qu'ils sont loin d'être légers ou superflus, mais encore une fois, pour ce qui est des personnages, seule la lecture pourra vous éclairer. Sachez tout de même qu'un esprit positif fort en ressort, l'enjeu étant l'amélioration permanente de la condition humaine.

La trame de l'histoire plonge donc ses racines dans l'histoire mais d'une façon alternative, puisque celle-ci, identique à la notre jusqu'au moyen-âge, est totalement remaniée après une certaine date. L'astuce ou plutôt l'événement qui fera basculer le roman de l'histoire à l'uchronie n'est d'ailleurs pas vraiment l'enjeu principal du livre. Voici comment il est présenté :
l'ensemble de la civilisation chrétienne va être éradiquée par une immense vague de peste, bien au-delà des plus grandes pestes qui ont décimé les deux tiers de nos populations. Cette épidémie ne laissera rien de nos cultures. Le monde va donc pouvoir se développer sans aucune influence occidentale et l'équilibre politique va être complétement revu entre les grandes puissances majeures qui s'affirmeront alors : l'Islam d'une part et la Chine d'autre part. Ne vous inquiétez pas si vous craignez du cliché, la documentation de l'auteur est vraiment invraisemblable et toutes les civilisations un tant soit peu connues du lecteur seront explorées au fil du roman, toujours éclairée par ces deux lumières de l'Islam et de la Chine.

La narration s'organise autour de périodes plus ou moins étendues, allant de quelques jours à environ la longueur d'une vie humaine. La chronologie suit la logique de cet univers polarisé autour de ces deux puissances (qui vont grandir pour finir par s'affronter par les armes), en partant des invasions mongoles et en allant jusqu'à une période approximativement équivalente à notre époque. Le résultat de ce choix narratif est que le roman peut-être lu comme une série de grosses nouvelles (ou de mini-romans) s'enchaînant en suivant une logique implacable mêlée d'une poétique remarquable. Les premières histoires peuvent être vue comme relativement indépendantes, mais le roman est d'une incroyable cohérence. La montée des sciences qui cherchent à sortir de la magie, les mouvements politiques d'émancipation, les grandes conquêtes, l'industrialisation rampante, jusqu'au grands conflits du XXè siècle. Tout est revisité, entre lutte contre l'obscurantisme et esprit des lumières. Le vrai héros du livre pourrait être la civilisation humaine.

L'univers qui nous est présenté pour sa part n'est pas en reste vous l'aurez compris. Les connaissances sur les cultures que nous visitons sont très profondes et précises, mais toujours très accessibles. Les styles sont variés et nous immergent réellement dans les aventures des personnages. Le monde semble vivre d'une vie propre, tout cela sous la plume d'un romancier incroyable qui arrive à réécrire l'histoire du monde, sans jamais tenter de nous faire oublier son astuce, mais sans non plus s'y appesantir, pour nous laisser nous émerveiller de sa vision du monde.

L'influence chrétienne en moins, le monde a pu se développer en mettant en avant une spiritualité contradictoire, conflictuelle, complexe, mais bien réelle et bien présente. Le résultat en est une quête qui avance là où les personnages la poussent, sans brimade ni censure caractéristiques de l'esprit chrétien. L'ambiance est donc belle et bien magique, sans que l'auteur n'ait en rien besoin de modifier les règles universelles du monde. Les personnages vivent leur spiritualité tout en existant en tant qu'êtres de chair, soumis aux contraintes matérielles et aux difficultés de la vie. L'acceptation de la question de l'âme est au centre du roman, elle en est sa clé de voûte. Et à travers les strates de l'histoire, dans les hauts lieux de la culture et de l'intellect racontés, ces questions évoluent, se rencontrent et dialoguent. La magie est omniprésente, mais toujours à l'arrière-plan des préoccupations des personnages, un peu comme dans un univers de jdr fantastique. Pourtant le monde est viscéralement le même que le notre. L'ambiance qui s'en dégage est d'un grand charme.

La plupart des choses importantes du monde (grands bouleversements géopolitiques) sont élipsées, non pas pour faciliter la narration, mais pour faciliter la lecture. Il est évident que tout est réfléchi et pesé. Les grandes intrigues et les rouages du monde sont réels, tout est justifiable, mais l'auteur ne cherche pas à en faire le propos en nous entrainant dans une course peu vraisemblable où les héros joueraient à maîtriser le destin des hommes. L'enjeu va bien au-delà si j'ose dire. La découverte de l'Amérique est bien moins importante que la rencontre entre deux cultures, elle-même encore dérisoire par rapport à la relation qui lie une poignée de personnages sur un bateau. Et il en ira de même du destin des peuples. Mais en arrière-plan, tout est suggéré, comment en est-on arrivé là, qu'est-ce qui fait pencher la balance dans tel ou tel sens, pourquoi ceci était important sans que cela se voit nulle part. Difficile de donner mieux l'impression qui se dégage de ce travail colossal.

Enfin, si vous lisez ce livre et que vous en arrivez au dernier chapitre (ce dont je ne doute pas si vous aimez lire), vous y découvrirez des réflexions de très haut niveau, philosophiques, théologiques ou épistémologiques, qui pourraient tout à fait être soutenues devant des amphis d'université. Mieux, la réflexion va même jusqu'à nous interroger sur notre lecture, sur le travail d'écriture et sur la rencontre humaine qui s'est liée tout au long entre vous et l'auteur. Et vous constaterez peut-être que vous avez eu une révélation. En tout cas, la victoire (celle du bien sur le mal, la seule valable) y est vraiment éclatante, je vous souhaite vraiment de découvrir cela.

Alexandre

_________________
Virtuanaute sur virtuajdr.net


Haut
 Hors ligne Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: