Connexion | M’enregistrer


Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Mer Juin 26, 2019 1:49 pm




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Richard Paul Russo
MessagePosté: Lun Juil 18, 2011 3:57 pm 
Vieux Troll
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Fév 10, 2007 10:01 am
Messages: 706
Localisation: somewhere/sometime
Richard Paul russo, la Nef des fous

Roman SF in space

Résumé qui ne dévoile pas tout : Un vaisseau voyage depuis des générations et à bord plus personne ne sait pourquoi, d’ où, quand et comment le vaisseau est parti. Bref ils font vivre et voyager le vaisseau et puis c’est tout, il n’y a rien en dehors du vaisseau. Le gros problème des habitants du vaisseau est que leur vie n’a pas de but.
Un jour, le vaisseau capte un message et tromper l’ennui, les habitants du vaisseau se dirigent vers la source du message qui est sur une planète habitable. Ils pensent pouvoir s’y établir et stopper leur errance intersidérale.
Mais sur la planète qu’ils ont baptisé Antioche, ils découvrent un charnier.
Alors les voilà placer dans un mélange de peur mystique et de besoin scientifique de comprendre ce qui s’est passé…

C’est un très bon roman, il y du suspens (j’aime toujours autant les surprises), les choix d’écritures de l’auteur rendent vraiment le roman original et maitrisé.

_________________
Mathieu F. says: No Love, No Hope, No Dream, Our Only Way Of Escape Is Underground, Underground Resistance


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Richard Paul Russo
MessagePosté: Sam Aoû 13, 2011 2:18 pm 
Troll du Coin

Inscription: Sam Mai 05, 2007 9:32 am
Messages: 146
En effet, La Nef des Fous est un de mes coups de coeur en SF, même si l'on pourrait tout aussi bien le classer en horreur. L'ambiance est particulièrement bien rendue: les coursives du vaisseau alien sont oppressantes, le charnier est répugnant, etc...

Le scénario reprend un grand classique de la science-fiction, le vaisseau générationnel. Ici, il s'agit d'un vaisseau-cathédrale dominé par le clergé, ce qui ajoute au contexte un peu gothique, avec un héros handicapé.

La Nef des Fous constitue une sorte de diptyque avec The Rosetta Codex (dont j'ai mangé le nom français, désolé).
* Dans Ship of Fools (2001), les extraterrestres représentent le mal absolu, la terreur à l'état pur. Plus que des êtres vivants, ils ressemblent à une force élémentaire, face à laquelle les humains n'ont comme alternatives que la folie, la fuite, ou la mort. Ils n'ont pas de motivation (en tput ca elle ne nous est pas présentée); c'est juste leur nature. En cela, le livre est plus proche de l'horreur que de la SF.
* A l'inverse, dans The Rosetta Codex (2005), ce sont les humains, dans leur diversité, qui sont du côté du mal. Les extraterrestres sont eux d'une bonté absolue. J'ai trouvé ce bouquin beaucoup moins prenant. L'auteur ne réussit pas vraiment à poser une ambiance, peut-être parce qu'on voyage entre différents lieux. Le succès de Ship of Fools tenait en partie à la claustrophobie que nous inspiraient les deux vaisseaux.

_________________
Image

- Low Blood Pressure Evil Lord -


Haut
 Hors ligne Profil  
 
 Sujet du message: Re: Richard Paul Russo
MessagePosté: Dim Sep 11, 2011 9:14 am 
Jeune Troll
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Déc 27, 2010 8:23 pm
Messages: 16
Localisation: Villeurbanne
Pareil pour moi. La Nef des fous : vrai petit bijou. On tourne sans cesse les pages pour avoir des réponses à nos questions.

_________________
Maxime lyonnaise : "Au Paradis, on sera si heureux que l'éternité sera bien vite passée."


Haut
 Hors ligne Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: